LES INTIMES 2019

Festival littéraire 2019
“Lecture – Musique et cocktail littéraire”
Du 23 au 26 mai 2019

LES INTIMES, c’est créer une amitié, une fraternité grâce à de nouvelles explorations littéraires et musicales contemporaines.
Les rendez-vous littéraires se poursuivent dans différents lieux de la vieille ville de Nyon et de son district: Trélex-Gingins et d’autres lieux à découvrir!
Jean-Philippe Ecoffey, Marc Bodnar et Jeanne Antebi seront les comédiens-acteurs de la 13e version de ces prochaines rencontres.
Deux musiciens de renom, Valérie Bernard au violon et Dimitar Ivanov à la guitare et au oud, les rejoindront pour colorer et commenter l’une ou l’autre des lectures.
Les excellents brunchs (ou apéros dînatoires selon l’horaire de la lecture) indispensables à la rencontre ainsi qu’au partage des résonances du récit, seront toujours présents, goûteux, généreux.

Cette année, l’artiste phare sera l’auteur Maryline Desbiolles.

Un choix de ses œuvres sera interprété par les trois comédiens, en présence de l’auteur durant tout le festival littéraire. C’est une merveilleuse occasion pour rencontrer l’artiste et son œuvre durant ces quatre jours.
Dédicaces et dialogues vous invitent à être acteurs de ces événements humains, chaleureux, printaniers…

Ces lectures aboutiront à la création musicale du compositeur bâlois Thüring Bräm. Une partition en écho à l’adaptation du roman Rupture de Maryline Desbiolles, le 16 juillet 2019, dans la cour intérieure du Château de Nyon.

Avec

  • Maryline Desbiolles, auteur
  • Jean-Philippe Ecoffey, comédien
  • Marc Bodnar, comédien
  • Jeanne Antebi, comédienne
  • Valérie Bernard, violon et alto
  • Dimitar Ivanov, guitare et oud

Téléchargez le dossier au format pdf.

Maryline Desbiolles

Auteur

Originaire de Savoie, Maryline Desbiolles vit dans l’arrière-pays niçois. La rencontre des livres mais aussi de la peinture, de la sculpture, a, dès l’enfance, orienté sa vie. Elle aime expérimenter, écrire avec les tableaux, écrire pour la voix, les voix. Converser avec les morts. Faire surgir les inconnus, les oubliés. Elle aime surtout le mot de roman qui ne peut être assujetti à aucune définition. Elle aime qu’il soit une entreprise risquée. Pour elle, le roman ne tient pas à la fiction mais aux rapprochements inédits qu’il tente, aux frôlements, aux percussions qui déploient personnages et histoires, les élargit dans tous les sens du mot.
Elle a publié  près d’une quarantaine de livres. Anchise, aux éditions du Seuil, a obtenu le prix Femina en 1999. Rupture, en 2018, et Machin, en 2019, sont parus chez Flammarion.